Pour le 100e anniversaire de sa naissance, le 19 décembre, et en exclusivité en Bretagne, l’artiste ressuscite “la Môme” comme personne dans son spectacle “Édith, Le Coeur d’une Femme”.

Entretien

Séverine Andreu,
Auteur et interprète du spectacle “Édith, Le Coeur d’une Femme”.

Comment vous est venue l’idée de ce spectacle ?
Je suis chanteuse, comédienne, conteuse et musicienne, je suis une artiste (rires). J’habite à Paris, dans le 19e arrondissement et ça a été l’occasion de m’intéresser à la destinée et surtout au début de la vie d’Édith Piaf. Elle est née dans ce quartier et elle y a évolué pendant pas mal de temps avant de devenir la grande vedette que l’on connaît.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de monter sur scène ?
J’ai commencé à chanter du Brel et du Piaf. Quand j’étais jeune, j’ai fait des tournées avec des orgues de Barbarie, des accordéons, c’est un répertoire que je connais bien depuis longtemps. En 2012-2013, le fait que je vive dans son quartier, vers Belleville, le cimetière du Père Lachaise, l’église où elle a été baptisée et les cours où elle chantait quand elle était jeune m’ont donné envie de créer ce spectacle et de le jouer sur scène. L’environnement géographique et le fait que j’ai suivi une formation aux contes, m’ont ouvert des perspectives pour synthétiser tout ce que je savais faire, et en même temps, je me suis mise à jouer du ukulélé.

Quelle différence avec les autres spectacles ?
Le répertoire d’Édith on en connaît les grands titres, et j’avais peur de faire quelque chose qui manquerait d’originalité. Le fait d’avoir moi-même conçu un style de spectacle, qui se situe entre le conte et la chanson et où je suis seule sur scène, fait que ça change complètement la donne. Le récit de la vie d’Édith et des chansons qui illustrent les épisodes de son existence, cela ne s’est pas beaucoup fait. J’ai de bons retours, le spectacle créé une originalité qui me permet non pas d’imiter Édith Piaf mais de l’évoquer.

Quel a été l’accueil à l’étranger ?
Que ce soit en France ou à l’étranger, l’accueil est excellent. Pour mes deux premières tournées en Russie et en Chine, une traduction sur écran a été mise en place et à partir de là, ça fonctionne parfaitement avec le public.
Samedi 19 décembre, à 20 h 30 ; dimanche 20, à 15 h et 19 h, Édith, le coeur d’une femme,espace Roh Mané. Réservations : France Billet, Ticket Master, tél. 06 89 20 10 83, 06 81 61 10 11. Entrée : 10 €.

OUEST-FRANCE, 11 Décembre 2015.

Ci-dessous LE TELEGRAMME, 9 Décembre 2015.
Séverine Andreu 09-12-2015

Leave a Reply